Les chaises musicales

Publié le par izumiho

Ca faisait longtemps que je n'avais pas parler politique. Là ce ne sera pas de la chiante, juste l'affaire des chaises dans une commune dont je ne me souviens plus le nom.
En effet, dans cette commune, il y avait à l'origine 23 chaises pour les réunions du conseil municipal. Rien d'exceptionnel jusqu'au jour où il y a eu plus de conseillers que de chaises. Le problème vient de la population  de la commune qui a augementé. Comme les élections municipales approchent, il était temps de révéler le terrible secret : la majorité de droite avait le droit aux "vraies" chaises alors que les conseillers de gauche, par soucis d'équité entre affinité avaient des chaises pliantes. Le pire dans l'histoire, c'est que ces chaises pliantes se révellent être plus confortables que les anciennes...Voilà un débat intéressant. N'aurait-il pas mieux fallu que ce soit les premiers arrivés à la réunion qui choisissent leur chaise, les derniers ont ce qui reste. Ou encore tout simplement, faire comme tout politicien qui se respecte, financer de nouvelles chaises grâce à l'argent des taxes et impôts locaux. Voir encore pire !! Qu'ils achètent leur chaise et ferme leur gu....
La conclusion est que dans le débat de la course à la mairie, le débat bat son plein en soumettant aux administrés ce grave problème de chaise, alors qu'il y a surement mieux à faire pour les satisfaire et les rassurer (baisser les taxes ou au moins ne pas les laisser monter, acheter une fusée de plus pour le 14 juillet, ou tout simplement, améliorer le cadre de vie). Une chose est sure, la bataille sera rude pour avoir la majorité pour pouvoir décider de qui aura les chaises pliantes, le plus grand enjeu depuis l'aménagement du porte-crayon des bureaux des secrétaires (avec un peu de chance, une a les roses, l'autre les coquelicots, et le drame, c'est que les deux aiment les roses...). Courage les gars, un jour enfin tout le monde sera heureux ! Ou pas.

Source : RTL
Le reste : extrapolation de moi-même

Publié dans politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article