Advertentainement

Publié le par izumiho

Ca fait déjà longtemps que ça nous pendait au nez, nous y arrivons bientôt. Où ça ? Mais au parc Ast...Non, non non! A la pub dans les jeux vidéo. De la balle hein. Vous n'attendiez que ça. Je vous mets en lien une news de ce matin parue sur le site du magazine Canard PC auquel je suis abonné. J'aime beaucoup leur humour et leur manière de voir l'actualité vidéoludique PC et plus général en ce qui concerne des news (ouais ils n'aiment pas trop les consoles mais ils en parlent quand même).

Canard Plus.com

Voilà. Maintenant que vous vous êtes enfilés l'article, vous êtes pro-pub in-game. En tout cas une vraie raison est évoquée, c'est quand on doit utiliser une marque pour faire réaliste et qu'on ne peut pas.  3 solutions, soit on bidouille le nom, soit on change de plan, soit on a l'accord et là, on demande la tune. J'espère bientôt pouvoir trouver de la pub pour les banques suisses dans les FPS (jeu de Sir à la Fremière Personne, ouais je ne parle pas anglais) sur la 2nde guerre mondiale. Je suis sûr que certains apprécieront. Dans des jeux bien polémiques tel que Postal, j'aimerais bien qu'on puisse pisser sur un panneau publicitaire quand il passe une pub qui ne plait pas. Ou encore dans GTA 4 (sorti dans peu peu de temps sur console), s'ils ajoutent un mode hot coffee comme dans le San Andreas, qu'on ait de la pub pour des préservatifs ou mieux, pour des ustensiles de...enfin vous voyez....On s'égare.
Le vrai point qui fait mal est bien sûr que mis à part de l'argent pour eux, qu'est-ce qu'on y gagne ? Beaucoup de personnes jouent encore au démineur, à la dame de pique ou au solitaire, aucun moyen de production, pas de graphisme de tueur et ça fait un malheur. Sans prendre des exemples extrêmes, on peut toujours avoir de bons jeux sans déployer trop de moyens. Attention, pour réussir certains titres, il faut de l'argent pour avoir une chance d'en vendre. C'est normal. Les programmeurs dorment sur le lieu de travail mais ont besoin de litres de café pour tenir les 35 heures par jour (non ils n'ont pas la même conception du temps).
Cela reste donc difficile à justifier auprès du public. En fait, il est facile de le justifier quand on fait un bon jeu et il est facile de se prendre la critique en pleine poire quand on faire un jeu de m.... D'où la pub, ça ne change pas grand chose, si t'es bon ça passe, si t'es mauvais ça casse.

Ca n'a rien à voir : demain : mangez du poisson.

Publié dans culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article