Un des plus grands défis de l'animation et du manga

Publié le par izumiho

Alors on ne va pas trop s'éterniser sur la série qui va servir de référence en cours de diffusion depuis la semaine dernière (donc on n'a que 2 épisodes) mais le manga à déjà presque 2 ans, donc ça compense.
L'anime en question s'appelle To Love Ru (lire tou love lou, ou trouble (troubaul) avec votre accent anglais). Une petite image pour la route :

Donc pour la présentation, voici Haruna (à gauche) et Lala (à droite), les 2 principales héroïnes de l'histoire.
Pour bien comprendre le sujet, je vais présenter le scénario (pas d'inquiétude, ça va aller super vite). Le héros de l'histoire (Rito prononcé Lito... mais on s'en fout) est amoureux de Haruna, mais il ne se lance pas. Le jour où il se décide, Lala, une princesse extra-terrestre, arrive sur terre (pourquoi, comment...on s'en fout). Le malheureux la sauve de méchants qui la poursuivent et après l'avoir sauvée, il touche sa poitrine (vraiment pas de bol). Sauf qu'à cause de ça, il doit se marier avec (pas de bol du tout). C'est alors que Lala s'installe chez lui et...Voilà c'est tout. Après vous vous en doutez, ça va poser problème avec Haruna, etc. Ce n'est de toute façon pas très important.
Maintenant que vous êtes dans le bain (et dans la série ça arrive souvent), vous allez pouvoir comprendre l'important dans l'histoire. En effet, le défi de ce genre de manga (parce que c'est un genre en plus. On n'a pas toujours de problème avec les princesses extra-terrestres mais ça revient au même), c'est de montrer un maximum de fois les héroïnes nues ou au moins partiellement sans en montrer de trop car ce n'est pas pour les adultes quand même. Donc on a le droit à toutes les astuces possibles et inimaginable : la fumée bien placée, les vêtements déchirés mais pas là où il faut, la serviette très courte mais pas trop, les plans des cases bien choisi..Vous pouvez bien sûr combiner les procédés en faisant fumée pour le haut et couper la case pour éviter le bas. Et ça j'applaudie parce qu'on n'a pas tout le temps les mêmes techniques utilisées malgré le fait que chaque chapitre du manga est construit suivant le schéma : lieu de départ (lycée, maison, plage, bain public...), situation de départ (rival(e) au lycée, voyage, travail scolaire, méchant extra-terrestre qui vient mettre le bazar, fantome...), gestion du problème avec le maximum de plans suggestifs possibles sur les héroïnes (et les filles "meubles" qui passent par là), et enfin on termine avec on a gagné (parfois rien puisque dès le départ, on n'avait rien à gagner).

Alors pourquoi on regarde un truc aussi nul ? Parce que justement on ne réfléchit pas, on voit de jolies filles qu'on n'a jamais vu au lycée parce que nous on n'est pas des loosers finis, et puis ça occupe quand on a 20 minutes à tuer. (4 minutes pour un chapitre du manga si on lit tout en japonais, 3 en français parce qu'on regarde le contenu des cases quand même).
Allez ça change un peu de la politique et des problèmes journaliers. Perso je retournerai bien au lycée s'il est comme celui qu'on voit dans ces mangas.

Publié dans animation-manga

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article